Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 11:28

Le président nouveau a bien l’intention de se saisir de toutes les possibilités, y compris les moins démocratiques, pour appliquer son programme. Programme qui va pénaliser prioritairement les retraités.

Les cérémonies de l’intronisation du président nouveau n’avaient de Républicaines que le nom. Un spectacle au Louvre digne des fastes de Versailles, une foule de courtisans cherchant à glaner une investiture aux législatives, des gazettes élogieuses jusqu’à l’obscénité. Rien n’aura été épargné à celles et ceux qui espéraient un quelconque changement.

 

Gouverner par ordonnances, un déni de démocratie

Mais le plus dur est à venir. Le président nouveau a en effet prévu de gouverner par Ordonnances, c'est-à-dire de contourner les débats parlementaires pour imposer la destruction des droits des salariés que la Loi Travail de son prédécesseur avait largement entamée. Gouverner par Ordonnances signifie selon l'article 38 de la Constitution de 1958 que « Le gouvernement peut, pour l'exécution de son programme, demander au Parlement l'autorisation de prendre par ordonnances, pendant un délai limité, des mesures qui sont normalement du domaine de la loi. »

Le gouvernement demandera au Parlement de voter une loi d'habilitation. Il aura donc besoin impérativement d’une majorité de députés. On comprend mieux l’intense campagne médiatique en cours pour créer les conditions de l’obtention de cette majorité.

Il faudra encore, s’agissant d’une réforme du droit du travail, qu’il demande aux organisations syndicales si elles souhaitent préalablement ouvrir une négociation. En application de la loi « Larcher » du 31 janvier 2007 sur « la modernisation du dialogue social ». Mais la loi prévoit très opportunément qu’en « cas d'urgence avérée », le gouvernement peut éviter la concertation avec les partenaires sociaux.

Haro sur les retraités

Le jeune président, élu cependant avec l’apport très majoritaire des retraités et des personnes âgées, il faut bien le dire, doit considérer qu’il s’agit là de personnes acquises à son programme. Au point qu’il est bien résolu à leur faire payer le prix des réformes qu’il veut engager.

C’est ainsi qu’il envisage dans son programme une augmentation générale de 1,70 point du taux de la CSG. Le programme est suffisamment flou pour tout imaginer et le plus prudent est de prévoir le pire : le programme ne dit pas si c’est le taux réduit actuel pour les retraités de 6,60 % qui sera augmenté de 1,70% auquel cas la CSG retraite passerait à 8,30% (+ 25%) ou si les retraités rejoindront d’abord le taux général de 7,50 % avant l’application de la majoration de 1,70 point, soit alors un prélèvement total de 9,20%, auquel cas l’augmentation de 2,60 points passerait à près de 40% ! Et quand il y a du flou c’est qu’il y a un loup…

Les pensions dans les fonds de pensions

Ajoutons à cela que le président nouveau veut rediriger les provisions des régimes de retraites à hauteur de 15 à 20 milliards d’euros vers l’investissement en entreprise, via des fonds de pension. Quand on sait à quel point les fonds de pensions sont peu contrôlés et que l’on connaît leur propension à spéculer de façon hasardeuse, on peut craindre que ces fonds négligent l’investissement et mettent en péril le financement des retraites.

Faire barrage aux plans Macron

Elu sous le vernis de la modernité et de la jeunesse d’idées, Emmanuel Macron s’apprête à appliquer les vieilles mauvaises recettes de l’austérité, de la précarité et des cadeaux aux actionnaires des grandes sociétés.

Après avoir fait barrage au FN il nous faut maintenant empêcher le nouveau monarque de mépriser à sa guise les attentes et les intérêts des salariés et des retraité-e-s. Nous nous y emploierons.

Partager cet article

Repost 0
Published by retraitecgtmanche

Présentation

  • : Retraités C G T Manche
  • Retraités C G T Manche
  • : Construire une société pour tous les âges par l'action revendicative et la réflexion. Favoriser la syndicalisation, la continuité syndicale et développer les convergences avec les salariés actifs.
  • Contact

  • retraitecgtmanche
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts

Météo

Horloge