Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

"Ceux qui vivent sont ceux qui luttent" (Victor Hugo) 

  Voir dans notre blog "Tous les albums" page 2 - Les luttes en Nord Cotentin.

    Exposition Cgt du 1er mai 2013 003 

  Discours d'inauguration de l'exposition par Anne Levaslot, Secrétaire générale de l'Union locale des syndicats Cgt de CHERBOURG, le 29 avril 2013

  Chers camarades,

A l’heure où l’on nous demande de nous résigner, à la CGT nous souhaitons prouver ce soir en inaugurant cette exposition intitulée les « Luttes en Nord Cotentin » que : comme le  disait Victor Hugo : « Ceux qui vivent sont ceux qui luttent ».

Cette exposition s’inscrit dans le mouvement revendicatif de la CGT.  Faire connaître et partager à chacun les luttes qui ont permis aux salariés d’acquérir de nouveaux droits et de maintenir ceux existants. Le 1ermai est l’occasion de mettre les luttes à l’honneur, c’est le jour de la fête des travailleurs.

En effet, la semaine de 8 heures, les congés payés, une protection sociale de qualité, tout cela ne nous est pas tombé tout cuit  dans le bec. Il a fallu batailler durement pour les obtenir.

Dans le nord cotentin aussi, les luttes sont partie prenantes de notre histoire industrielle et sociale. Les exemples sont nombreux : la CIT, Babcock,  l’UIE, Dormeuil, Socoval, Simon, CMN et l’Arsenal qui sont actuellement toujours en lutte,  CMN pour maintenir ses emplois et DCNS qui réclame des embauches.

On fait remonter les origines du 1er mai aux évènements de Chicago en 1886 où la grève des ouvriers américains pour la journée de huit heures se termine dans un bain de sang, mais notre camarade Bernard Leboisselier nous en dira plus demain soir, au cours de la soirée débat ici même à 20h30.

  Les luttes passées sont notre ancrage, mais les luttes futures sont à construire, en effet si nous ne voulons pas voir tous nos droits laminés et assister à une régression sociale sans précédent, nous devrons encore et toujours lutter et lutter  tous ensemble et si possible dans l’unité. En effet l’accord signé le 11 janvier montre que le patronat n’a de cesse d’amputer les droits des salariés…

Cet accord désormais transcrit dans la loi nous oblige à constater l’écart grandissant entre les engagements du gouvernement et ses actes. Le décalage est immense entre les attentes des salariés et les réponses politiques apportées. Il y a urgence à répondre aux revendications des salariés, la fracture sociale qui s’opère est source de danger pour la démocratie.

L’augmentation des salaires et du pouvoir d’achat, l’emploi, la politique industrielle, les services publics, une protection sociale de haut niveau, les droits à la retraite, doivent être à l’ordre du jour de la future conférence sociale qui se tiendra les 20 et 21 juin prochain.

Cette exposition est l’occasion de rendre hommage à notre camarade Michel Née des CMN, je laisse la parole à Jean Pierre Cosnefroy qui l’a très bien connu et a milité avec lui.

Je vous remercie de votre présence et de votre attention.

  

Un hommage à Michel Née, par Jean-Pierre Cosnefroy

 

   5 mars 2013 001

En effet pour les jeunes militants et ceux à venir cela démontre que la lutte n'est pas un vain mot mais que celle-ci porte toujours ses fruits lorsque l'on défend une juste cause.

Je tiens à souligner que les luttes ne peuvent se faire sans l'interpro, sans l'ensemble de nos structures locale, départementale et nationale pour l'avoir vécu.

Aux CMN en 1987 nous avions, le syndicat CGT des CMN, rejeté l'idée des licenciements avec l'accord des salariés, alors que comme d'habitude, certains les cautionnaient, comme aujourd'hui par la casse du code du travail.

A l'époque un premier constat : Ce plan de licenciements comportait une forte proportion de délégués CGT. L'appareil judiciaire et policiers se mettaient en route pour permettre à la direction d'arriver à ses fins.

Entre les interpellations de nos camarades, les gardes à vue, l'inculpation d'Eric DUBOST, tout un arsenal judiciaire avait été mis en place. Pour arriver à cette conclusion : Le camarade condamné lourdement pour une histoire d'abat-jour est amnistié ; Un non-lieu prononcé à l'encontre d'Eric DUBOST grâce à la lutte

Malgré cela la direction continue son acharnement envers Michel NEE spécialement ainsi qu'envers 2 autre camarades.

Michel est rentré aux CMN le 25 août 1975 en tant que monteur, puis comme magasinier du 1er avril 1990 jusqu'au jour de son départ le 31 janvier 2008. Il s'est engagé à la CGT dés le début. Rapidement il a pris des responsabilités, élu du personnel pour la première fois en 1979, il se spécialise très vite dans les problèmes de sécurité à travers le CHS CT dont il deviendra d'ailleurs le secrétaire pendant plusieurs années. Une anecdote : ces responsabilités au sein du CHS CT lui ont valu un trophée de la Chambre patronale de la Métallurgie quelques années après sa réintégration.   

Michel mettra toutes ses forces dans la lutte pour les conditions de travail en ayant à l'esprit la santé de ses compagnons de travail. Derrière son air bravache, un peu grande gueule comme on le disait gentiment, il y avait un homme au grand cœur toujours disponible pour les autres.

Sa disponibilité ne faiblira pas lors des grandes luttes de 1986 et 1987, alors que l'existence des CMN était en jeu. Elle ne faiblira pas, lorsque nous avons mené la lutte pour sa réintégration aux CMN, après son licenciement  en mai 1988 déguisé en motif économique, alors que la répression syndicale était le seul motif.

Pendant 18 mois il va être sur le devant de la scène, se fut une période extrêmement difficile pour lui et pour sa famille. Période qu'ils ont surmontée grâce à l'immense mouvement d'opinion et de solidarité qui s'est installé autour de lui.

Michel ne défendait pas que son emploi mais son combat était aussi pour la défense des libertés d'avoir des représentants élus du personnel dans l'entreprise.

Personne ne sort indemne d'une telle épreuve et pourtant après la victoire pour sa réintégration le 20 novembre 1989 et le grand banquet des libertés organisé le 9 décembre à la salle Marcel Paul à Tourlaville, Michel continuera de militer. Il intègrera même le bureau de l'Union Locale pour faire profiter de son expérience au plus grand nombre.

Il représentera la CGT pendant de nombreuses années au Comité Technique Régional N°1, il interviendra souvent lors de ces réunions notamment sur la prévention au travail.

Personne ne pourra également oublier le nombre de stages CHS CT qu'il a animé durant ses mandats. Michel  était toujours présent lors des distributions de tracts, des collages d'affiches et bien évidemment lors de l'organisation des pique-niques revendicatifs organisés à l'entrée de l'usine mais également pour l'interpro.

Michel a pris sa retraite en janvier 2008 ou plus exactement, il est parti dans le cadre du décret amiante avec un salaire grandement amputé, mais en se disant qu'il valait mieux en profiter maintenant, car l'espérance de vie est plus qu'incertaine pour les travailleurs de l'amiante.

L'amiante l'a tué, nous ne sommes pas dans la fiction ! que de gâchis. Il voulait vivre, profiter de la retraite avec ses proches, avec lesquels il avait tant de projets. La société du fric en a décidé autrement.

Malgré sa maladie et la souffrance il continuait son combat pour que  justice soit faite, afin que ceux qui l'ont empoisonné soient reconnus coupables.

Son combat au côté de son syndicat CGT des CMN mais également auprès de l'ADEVA était juste et le demeure. C'est pourquoi nous le prolongerons toutes et tous pour lui pour ses proches et  pour tous les autres malades.

Aujourd'hui nous lui rendons cet hommage pour toutes les luttes qu'il a mené mais aussi pour son investissement au sein de la CGT au cours de sa vie malheureusement trop courte.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Retraités C G T Manche
  • Retraités C G T Manche
  • : Construire une société pour tous les âges par l'action revendicative et la réflexion. Favoriser la syndicalisation, la continuité syndicale et développer les convergences avec les salariés actifs.
  • Contact

  • retraitecgtmanche
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts

Météo

Recherche

Horloge