Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 09:15

Le 5 avril, le président-candidat a annoncé que 15,5 millions de retraités percevraient leur retraite le 1er du mois et non le 8. Impressionnant ! Le serpent de mer du paiement des retraites le 1erdu mois, tenu captif dans la boite à promesses de celui qui a l’habitude de ne pas les tenir,  ressurgit en 2012, après avoir visité la campagne électorale de 2007. Souvenez-vous de la promesse interrogative de celui qui dirige les affaires du pays depuis 5 ans : «  Est-ce que vous trouvez normal que les retraites soient payées le 10 du mois ? » Non, bien sûr,  avaient répondu les retraités ! Mais depuis … rien n’a changé.

Trois ans plus tard, en 2010, la loi portant réforme des retraites  repasse le plat. L’article 13 évoque un rapport sur les conditions de mis en œuvre d’un versement des pensions dès le 1er de chaque mois.  Pourtant … rien n’a changé. Campagne électorale oblige, le président candidat remet son ouvrage sur le métier. Les retraites seront payées le 1er du mois à compter du 1erjuillet 2012, affirme-t-il. Comment y croire ?

La question est de savoir pourquoi les retraites ne sont pas versées le 1erdu mois. La réponse est simple : l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale qui récolte les cotisations de retraites patronales et salariales, ne les reçoit que le 5 de chaque mois. Quelques jours supplémentaires sont nécessaires pour que les virements soient effectués sur les comptes bancaires.  Comme le gouvernement écarte l’hypothèse d’avancer la date de collecte des cotisations patronales, pour satisfaire la promesse du président –candidat, il faudra recourir à l’emprunt. L’argent  viendra en grande partie des marchés financiers.  Chaque mois, 10 milliards  d’euros devront être empruntés pour payer les retraites. Une mesure dont le coût global est estimé à 200 milliards d’euros par an. Pourtant, le président-candidat s’érige en pourfendeur des déficits.

Le président en campagne n’est pas à une incohérence près.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans ACTUALITE
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 09:11

 

Communiqué de l'Union Confédérale des Retraités CGT

L'augmentation des pensions de base annoncée pour le 1er avril 2012 est : + 2,1%. Après celle de 2,30% pour les retraites complémentaires, elle n'est pas de nature à corriger un bilan désastreux en matière de politique économique et sociale, de rémunérations et de retraite.

Elle ne changera en rien le quotidien de millions de retraités qui peinent à boucler leur fin de mois. Les titulaires de basses pensions resteront fragilisés et, parmi eux, une majorité de femmes qui, pour la plupart, s'enfonce dans la pauvreté.

Les diverses réformes sur les retraites engagées depuis 1993 ont conduit à une baisse généralisée de plus de 20% du niveau de vie de tous les retraités. La réforme de 2010 imposée par Nicolas Sarkozy, les hausses de prix en tout genre, la surtaxation des mutuelles, les dispositions gouvernementales et autres plans d'austérités adoptés au cours de ce quinquennat n'ont fait qu'amplifier la dégradation du pouvoir d'achat des pensions des retraités et futurs retraités.

L'insupportable est atteint et il est grand temps de changer de politique en mettant fin à cette spirale infernale qui constitue un facteur de paupérisation continue des retraités et qui pèse sur la consommation et donc sur l'emploi.

* Parce que c'est vital pour vivre dignement leur retraite,
* parce que l'argent existe pour satisfaire les revendications,
* parce que, comme pour les salaires, c'est nécessaire pour sortir de la crise,
les retraités exigent, et dans l'urgence, un relèvement substantiel des pensions, des retraites complémentaires, et plus particulièrement pour les plus basses.

La CGT revendique :
* Le minimum de retraite au niveau du SMIC et que celui-ci soit porté à 1 700 € brut par mois.
* Le retour à l'indexation des pensions et retraites sur l'évolution du salaire moyen.
* 300 € par mois pour tous au titre du rattrapage.
* La pension de réversion à 75% de la retraite initiale.
* Le retour de la revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier.
* Le rétablissement de la demi-part fiscale pour les veuves, veufs, divorcés, séparés.

Les retraités qui sont également appelés à participer à l'élection présidentielle ont l'occasion d'exprimer, par leur vote, leur volonté de voir une autre répartition des richesses qui privilégie les revenus et le niveau de vie des salariés, des retraités et de la protection sociale.

Montreuil, le 29 mars 2012


Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans REVENDICATIONS
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 15:42

 L'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche le souhaite vivement. Maltraités depuis 2007 par le gouvernement et les parlementaires de la majorité présidentielle,  dans la Manche comme ailleurs, les retraités et pensionnés espèrent des jours meilleurs.

Ainsi, la nouvelle mandature législative pourrait s'accompagner d'un réchauffement social né d'une politique intergénérationnelle radicalement différente et conduite avec hardiesse et justice. Une politique qui consisterait à assurer aux plus pauvres d'entre les retraités un revenu égal au SMIC ; à porter à 75% le montant des pensions de réversion et à rétablir la demi-part fiscale dont le pouvoir actuel a privé les veuves et les veufs, les divorcés et les séparés. Une politique qui reviendrait à l'indexation des pensions et des retraites sur l'évolution du salaire moyen et leur versement au 1er janvier.

002.JPG

                  La délégation intersyndicale chez le député de Saint-Lô

Ce sont les revendications que l'USR Cgt a présenté lors des entretiens que l'intersyndicale départementale Cftc, Cgt, Fo et Fgr-Fp a eu avec les députés, le 21 mars à Avranches, les 23 et 27 mars à Cherbourg-Octeville et à Saint-Lô. L'important dossier de la perte d'autonomie a également été évoqué, avec la prise en charge de son financement par la solidarité nationale dans le cadre de la sécurité sociale.        

001  

                                         La délégation Cherbourgeoise

 

Les élections présidentielles et législatives de 2012, seront l'occasion pour les retraités et pensionnés de se prononcer pour un changement radical de politique ; un changement indispensable pour que soient satisfaites leurs revendications, dans le cadre de la reconquête du progrès social. 

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans REVENDICATIONS
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 13:49

Pour-rejoindre-la-Cgt-Retraites-001.jpg

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans REVENDICATIONS
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 18:49

Chaque mois, la contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont prélevées sur la pension.

Les taux :

Le taux de la CSG est de 6,6%  (7,5% pour les revenus d’activité salariée) Celui de la CRDS est de 0,5%. Les contributions sont calculées sur le montant brut de la pension et de la majoration pour enfant. Une partie de la CSG, 4,2% (5,1% pour les revenus d’activité salariée) est déductible du revenu imposable.

Les exonérations :

Un retraité ou un pensionné peut bénéficier d’une exonération de la CSG ou de la CRDS. Ainsi, un retraité qui n’est pas domicilié fiscalement en France, pour l’application de l’impôt sur le revenu, lors de la perception de la pension, est exonéré de CSG et de CRDS. Mais une cotisation d’assurance maladie est prélevée sur sa pension. L’exonération s’applique aussi à un retraité qui bénéficie d’un avantage de vieillesse ou d’invalidité attribué sous condition de ressources. Enfin, un retraité dont le revenu fiscal de référence est inférieur à un certain montant fixé annuellement, est aussi dispensé de CSG  et de CRDS.

La minoration du taux :

Les retraités dont l’impôt sur le revenu de l’année précédente était inférieur à 61€, voient le taux de leur CSG réduit à 3,8%.

Une exonération quasi automatique :

Les centres de paiement des pensions et retraites sont informés chaque année de la situation fiscale des retraités. En conséquence, aucune démarche n’est nécessaire pour bénéficier de l’exonération ou du taux réduit de CSG. Cependant, pour bénéficier de l’exonération dès les premiers versements de la pension, il faut accompagner la « Déclaration pour mise en paiement de la pension » d’une copie de l’avis de non-imposition ou de restitution d’impôt.

La CSG est devenue la première source de prélèvement direct et elle repose à 90% sur les ménages. Elle a été crée en 1990 afin de diversifier les sources de financement de la sécurité sociale.

La Cgt s’était opposée à son instauration.

 

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans VIE PRATIQUE
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 15:49

C’est une vaste étude, menée auprès de quatorze mille personnes d’Edf-Gdf par des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) avec des scientifiques suédois, finlandais et anglais, et dont les résultats sont  publiés dans la revue médicale britannique The Lancet. Son objet : analyser la perception de l’état de santé de ces salariés, avant et après leur sortie de la vie active. Et l’étude montre une nette amélioration de la santé perçue une fois à la retraite. Ainsi, au cours des années qui précèdent le moment du départ à la retraite, la proportion de salariés qui déclarent un mauvais état de santé ne cesse de progresser pour atteindre 20 %. Mais, au moment du passage à la retraite, cette tendance s’inverse : à peine douze mois après, elles ne sont plus que 14 % dans ce cas. En moyenne, montre l’étude, les personnes de l’enquête parties à la retraite retrouvent l’état de santé qu’elles déclaraient…huit à dix ans plus tôt. Cette amélioration de l’état de santé perçue s’observe aussi bien chez les hommes que chez les femmes et, sans surprise, est particulièrement ressentie par les personnes soumises, durant leur vie active, à des conditions de travail difficiles.

En savoir plus sur le site de la revue The Lancet rubrique « All Lancet on line »
Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans SANTE
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 08:19

Le montant de la revalorisation des retraites et des pensions est connu. Les retraites augmenteront de 2,1% au 1er avril 2012 et le minimum vieillesse sera revalorisé de 4,1%. Les retraites complémentaires ARCCO et AGIRC seront revalorisées de 2,3%.

Contrairement aux déclarations faites par les ministres des Finances et du Travail, la revalorisation ne garantit pas le pouvoir d’achat des retraités et des pensionnés.

Ainsi, dans la Manche, où la retraite moyenne mensuelle est de 900€, l’augmentation sera de 18,90€. Les retraités les plus pauvres qui reçoivent le minimum vieillesse, devront quant à eux se contenter de 777,16€ et continuer à survivre en dessous du seuil de pauvreté, fixé à 954€ pour une personne seule. A contrario, le PDG de Publicis vient d’empocher un bonus de 16 millions d’euros, soit 1750 années de minimum vieillesse !

La revalorisation est  nettement insuffisante au regard de l’augmentation importante des dépenses contraintes que subissent depuis des années, les retraités et les pensionnés. Ainsi, entre 2002 et 2011, les prix ont augmenté de 24% et les retraites de 15,9%. Une nouvelle dégradation du pouvoir d’achat des retraités et pensionnés se profile avec une hausse rampante de la fiscalité  en 2012, dont une augmentation de 3 points de TVA à l’automne prochain.  Les factures de gaz et  d’électricité sont de plus en plus lourdes et les dépenses consacrées à l’alimentation et aux soins médicaux,  de plus en plus importantes.

Aussi, l’Union Syndicale des Retraités Cgt de la Manche, convaincue par la nécessité de conduire une politique économique et sociale radicalement différente, réaffirme les revendications de la Cgt, pour une revalorisation annuelle significative des pensions et des retraites, indexée sur les salaires et non sur les prix ; pour une retraite minimum au niveau du SMIC et une amélioration des conditions d’attribution des pensions de réversion.

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans ACTUALITE
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 14:38
Retraites complémentaires ARRCO et AGIRC
Le Medef contraint de plier

 

Alors que le Medef envisageait de s’opposer à une revalorisation des valeurs de service des points ARRCO et AGIRC, abondée du différentiel entre inflation initialement prévue et inflation constatée en 2011, il a dû renoncer à ses intentions. La revalorisation sera bien de 2,3 % au lieu de 1,56 %.

Rappelons que c’est la CGT qui avait alerté publiquement sur ce risque et que d’autres organisations s’étaient ensuite alignées sur la position de la CGT, exigeant l’application du rattrapage intégral. La CGT se félicite de cette prise de position qui témoigne une fois de plus qu’unis, nous pouvons faire plier le Medef.

On peut s’étonner en revanche de ce qui commence à transpirer dans une certaine presse qui présenterait la CGT comme opposée à cette revalorisation. En fait, comme chacun le sait, la CGT a toujours défendu que la valeur de service du point devait être revalorisée comme le salaire moyen. Rappelons ici que ce salaire moyen, sur une longue période, évolue plus vite que les prix.

Compte tenu de cette position constante, la CGT a pris acte de la revalorisation de 2,3 %, ce qui est différent d’un vote « contre ».Il semblerait que certains n’aient pas apprécié que la CGT rende public les éléments de débat sur la revalorisation et voudraient en quelque sorte lui faire payer son attitude par des procédés peu glorieux.

La CGT ne déviera pas de sa ligne de conduite, consistant à informer les salariés et les retraités de tout ce qui se passe concernant leurs intérêts.

Toute tentative de l’en dissuader sera vaine.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans ACTUALITE
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 18:48

En France, à la fin de l’année 2010, environ 15 millions de personnes étaient titulaires d’une pension de retraite de droit direct. 730 000 recevaient une pension de réversion (En également appelée pension de droit dérivé) et 70 000 vivaient uniquement avec l’allocation du minimum vieillesse. Les retraités sont toujours plus nombreux. Ils sont rejoints chaque année par environ 350 000 personnes

  Un peu plus de 13 millions de retraités vivent en France et environ 1,4 million résident à l’étranger.

Les prestations de retraite versées s’élevaient à près de 270 milliards d’euros et provenaient  globalement des régimes obligatoires. En effet, les prestations  générées par les retraites facultatives, souvent nées de la capitalisation,  ne représentaient que 2,3%, soit  6,21 milliards, des sommes versées.

Le régime le plus important est celui des salariés du privé qui comptait 12 millions de bénéficiaires d’un droit direct au 31 décembre 2010. La Mutualité Sociale Agricole versait des retraites à 2 millions d’anciens salariés et à 1,6 million de retraités non salariés lorsqu’ils étaient en activité. La Fonction Publique, civile et militaire  regroupait 1,6 million de retraités.

Selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), le montant moyen de la pension de droit direct était de 1216€ par mois à la fin 2010. Les femmes perçoivent des retraites plus faibles estimées à 899€ par mois, contre 1552€ pour les hommes. Des chiffres à comparer avec la moyenne mensuelle des retraites dans la Manche (5ème département le plus riche de France) qui est de 900€.

La revendication de la CGT pour une retraite minimale au niveau du SMIC, prouve, une nouvelle fois, toute sa pertinence.

(Source : Etudes et Résultats. N° 790. Février 2012 – DREES) 

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans ACTUALITE
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 11:10

Trop de médicaments, peu de temps avec les patients !

Les personnes âgées font souvent l’objet d’une médication multiple. Celle-ci, bien que nécessaire, peut parfois entraîner des risques iatrogéniques. Parce que 20 % des hospitalisations des plus de 80 ans sont liées en tout ou en partie à un médicament, il est important de diminuer le risque lié aux traitements, de favoriser leur observance et d’éviter les prescriptions inutiles. » Haute Autorité de Santé

Même les autorités sanitaires se préoccupent de la longueur des ordonnances, notamment des personnes atteintes de ce qu’on appelle des polypathologies, c’est-à-dire de plusieurs maladies qui peuvent être liées à l’âge

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans VIE PRATIQUE

Présentation

  • : Retraités C G T Manche
  • Retraités C G T Manche
  • : Construire une société pour tous les âges par l'action revendicative et la réflexion. Favoriser la syndicalisation, la continuité syndicale et développer les convergences avec les salariés actifs.
  • Contact

  • retraitecgtmanche
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts

Météo

Recherche

Horloge