Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 08:48

Migrants

 

L’opération de « mise à l’abri » des migrants de la lande de Calais ordonnée par l’Etat, si elle correspond à une urgence humanitaire réelle, est en fait une opération politicienne. La responsabilité du gouvernement aurait été de prendre depuis des mois, les mesures nécessaires pour réellement accueillir et accompagner dignement les milliers de femmes, d’enfants et d’hommes obligés de fuir les bombes et les conflits du Moyen-Orient et de l’Afrique orientale.

En effet, pendant des mois, le gouvernement de Manuel Valls a laissé se développer la « jungle de Calais », sans chercher à trouver des solutions adaptées aux besoins des migrants.

Si la CGT peut soutenir cette opération au regard de sa dimension humaniste, elle est plus circonspecte quant à la fermeté affichée par le gouvernement surtout quand cette opération « humanitaire » est réalisée en tenant la presse à l’écart.

Si beaucoup de migrants ont accepté de rejoindre les centres d’accueil et d’orientation (CAO) de leur plein gré, d’autres veulent continuer leur route vers le Royaume-Uni. Ce déplacement forcé fait craindre que les droits des réfugiés ne soient pas respectés. Le risque est grand que nombre d’entre eux se retrouvent rapidement en centres de rétention et soient expulsés vers leur pays d’entrée dans l’Union européenne ou leur pays d’origine.

Dans un contexte politique nauséabond où certains sont tentés par la xénophobie et le repli identitaire, la CGT, fidèle à ses valeurs de paix, de fraternité et d’internationalisme, entend saluer et réaffirmer sa totale solidarité envers tous les élus, comités d’entreprise et citoyens qui accueillent dignement ces milliers de migrants fuyant la guerre, la misère et la pauvreté.

La CGT dénonce avec force tous les actes de malveillance perpétrés contre les structures d’accueil et appelle tous ses militants à se joindre aux actions de solidarité et de soutien aux migrants.

La CGT exige :

- le respect inconditionnel des textes internationaux et européens garantissant les droits fondamentaux de tous les demandeurs d’asile et de tous les migrants ;
- l’augmentation substantielle du nombre de places dans les centres d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) et des moyens adéquats pour répondre rapidement aux demandes d’asile ;
- un suivi social, médical et psychologique pour les personnes qui ont vécu les drames et les traumatismes de la guerre et de l’exil, souvent au péril de leur vie ;


- la garantie d’accès à l’apprentissage de la langue française, au suivi de projets professionnels et de formations adaptées ;
- la renégociation des accords du Touquet pour que la France ne joue plus le rôle détestable de garde-frontière de la Grande-Bretagne et la révision des accords de Dublin pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’installer dans n’importe quel pays de la Communauté européenne.

Les milliers de victimes de guerre, bien souvent provoquée pour préserver les intérêts capitalistes de grandes puissances et de grandes multinationales, doivent trouver la solidarité et l’accueil qu’ils sont en droit d’attendre du pays des Droits de l’Homme. La CGT s’y emploiera.

 

Voir les commentaires

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 09:38

Globalement, le nombre de chômeurs, toutes catégories confondues A+B+C, augmente de + 0,8% sur trois mois et 0,9 % sur un an. Le total des catégories B + C est en augmentation constante (+ 1,4 % sur un mois, 4,2 % sur trois mois et + 6,1 % sur un an) pour atteindre presque 2 millions de personnes. Donc, c’est bien le travail précaire qui augmente et non le chômage qui baisse.

Certes, la catégorie A est à nouveau en baisse de 1,9 % sur un mois et 1 % sur trois mois mais c’est l’arbre qui cache la forêt. Ainsi, les chômeurs de plus de 50 ans sont toujours au plus mal : plus 0,8 %sur trois mois et plus 2,4 %sur un an. L’effet du report de l’âge du départ en retraite continue de peser sur les chômeurs de plus de 60 ans dont beaucoup connaissent des fins de droits au chômage bien avant le départ en retraite.

Le plan 500 000 formations supplémentaires fait son effet : on constate l’augmentation du nombre de chômeurs en catégorie D de 6,8% sur trois mois ! Ces chômeurs qui passent en catégorie D ne sont pas sortis du chômage mais sont simplement des chiffres qui servent de référence.

Selon Pôle emploi, le nombre de reprises d’emploi au cours du 2ème trimestre 2016 est en hausse de 3,6 % par rapport au 2ème trimestre 2015. Cette hausse est à mettre au crédit du travail saisonnier qui prend de plus en plus de place dans les embauches utilisées par le patronat. Par ailleurs, cette hausse est inégale en fonction des âges puisque, pour les moins de 25 ans, il s’agit d’une baisse de 0,9 %. Cette évolution confirme la tendance ascendante de l’utilisation des contrats saisonniers par les travailleurs de plus de 50 ans et les retraités. Leur exclusion du monde du travail pour les uns et leurs faibles moyens de subsistance pour les autres font que ce phénomène s’amplifiera encore dans la période à venir.

Les contrats courts sont toujours de mise, l’activité réduite touche 34,4 % des inscrits dans les catégories A.B.C., c’est ainsi que les contrats intérimaires augmentent de 5,3% en un an. Le recours aux contrats à durée déterminée s’intensifie.

La nécessité de mettre en place une sur-cotisation sur les contrats courts est de plus en plus d’actualité. Les négociations sur l’assurance chômage doivent reprendre au plus vite, sur cette base, à l’opposé de ce que propose le Medef.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 18:58

Sécurité sociale

Le débat parlementaire sur le financement de la sécurité sociale est engagé.
La ministre de la santé s’est donnée pour feuille de route de réduire le déficit de la sécu et cela au détriment de la santé des populations.

 

Pour les prochaines années, ce sont d’ores et déjà 22000 suppressions d’emplois qui sont programmées dans les hôpitaux, 16000 lits directement menacés.
Les fermetures de services vont s’accélérer avec la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire, outils de « rationalisation » des moyens. Cela va profondément modifier le paysage hospitalier de demain en rayant de la carte un certain nombre d’hôpitaux de proximité… un impact direct sur toute la population.

Ce n’est pas sans conséquences sur la qualité du travail des personnels de santé et de la Sécurité sociale, soumis à un harcèlement permanent pour tenir les objectifs financiers fixés par la Ministre. Concrètement on assiste à une dégradation des conditions de travail, de la qualité des soins pour les patients.

De plus en plus les personnels, des équipes entières ont le sentiment de ne pas faire correctement leur travail, ce qui provoque une frustration amenant beaucoup de détresses professionnelles provoquant même des suicides.

La politique du gouvernement n’est pas acceptable et doit être confrontée à la réalité

Des malades qui restent des heures voire des jours aux urgences faute de lits, … des malades obligés de faire plusieurs heures de route chaque jour pour leurs séances de radiothérapie, des malades amenés à rentrer chez eux avant d’être rétablis pour libérer la place….

Aujourd’hui, il devient fréquent de ne plus pouvoir se faire soigner à l’hôpital public, de renoncer aux soins parce qu’ils sont trop couteux et que la malheureuse mutuelle ne fait pas l’affaire car on l’a pris en fonction de ses moyens et pas de ses besoins…sachant que certains n’en n’ont même pas.

Il est temps d’agir :

Nous avons besoin de maternités, de services d’urgences, d’hôpitaux de proximité avec des personnels en nombre suffisants, formés et en capacité de prendre soins des malades.

Il faut supprimer les dépassements d’honoraires, la rémunération à l’acte, les franchises médicales et instaurer un niveau de remboursement intégral des frais de santé.

Il faut développer une politique de prévention solide et durable en commençant par la lutte contre le mal travail.

Il faut prendre des mesures rapides pour permettre une couverture médicale sur l’ensemble du territoire même dans les zones les plus reculées où les plus modestes avec le développement de centres de santé publics, pluridisciplinaires.

Le droit à la santé pour tous est un droit fondamental, il faut faire des dépenses de santé une priorité, notre pays en a les moyens… Nous le réaffirmons, c’est une question de choix politique, de justice et d’égalité.

300 milliards de dividendes ont été versées aux actionnaires l’an dernier alors que dans le même temps c’est 230 milliards d’argent public qui sont donnés aux entreprises (exonérations cotisations, crédits d’impôts recherche, pacte de responsabilité…). La CGT ne cessera d’exiger une autre répartition des richesses, pour plus de justice sociale.

Les salariés du secteur de la santé et des organismes sociaux sont appelés à se mobiliser le 8 novembre prochain.

La CGT appelle l’ensemble de ses organisations à créer les conditions de la réussite de cette mobilisation, le droit à la santé doit être un droit pour tous les salariés, pour toute la population de ce pays,

Tous ensemble, mobilisons-nous le 8 novembre partout en France.

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 18:13

  Notre système de santé et de protection sociale est en danger !

Comme chaque automne le débat sur la loi de Financement de la Sécurité Sociale a lieu. Et une fois encore, la CGT ne peut que s’opposer aux coupes claires qui vont être réalisées dans les dépenses de la protection sociale, contrairement aux effets d’annonce de la Ministre de « comptes soi-disant équilibrés ».

Pour peser sur le débat parlementaire, le budget de la Sécu ne doit pas se discuter sans nous !

MOBILISONS-NOUS TOUTES ET TOUS LE MARDI 8 NOVEMBRE 2016 !

 

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 14:28

La CGT donnait rendez-vous les 19 et 20 octobre 2016 à Amiens comme dans plus de 40 villes dans toute la France, aux salariés et aux citoyens qui refusent la criminalisation de l’action syndicale.

Comparaissaient en appel au tribunal, 8 salariés dont 5 militants CGT de Goodyear.
24 mois dont 9 mois ferme et 5 ans de mise à l’épreuve avaient été requis contre les 8 de Goodyear en première instance. Le procureur a finalement requis 24 mois de prison avec sursis pour les 8 salariés. Le jugement sera rendu le 11 janvier prochain.

Les manifestants ont accompagné les camarades jusqu’au palais de justice et leur ont apporté leur solidarité. Une journée confédérale d’action rythmée par un meeting permanent sur Amiens, alimenté de prises de paroles de plusieurs responsables syndicaux comme Philippe Martinez, mais aussi du monde du spectacle, du secteur associatif et des personnalités politiques.

La liste des discriminations est variée... La CGT demande notamment pour gommer des années de répression syndicale, que la loi d’amnistie sociale qui a été adoptée au Sénat en 2013, soit mise en application.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 14:17

Libertés syndicales

 

La CGT donnait rendez-vous  à Amiens comme dans plus de 40 villes dans toute la France, aux salariés et aux citoyens qui refusent la criminalisation de l’action syndicale.

Mickaël Wamen

Mickaël Wamen, militant et délégué CGT à Goodyear, comparaissait devant la cour d'Appel le 19 octobre 2016

Aujourd’hui comparaissaient en appel au tribunal 8 salariés dont 5 militants CGT de Goodyear ; 10000 manifestants ont accompagné les camarades jusqu’au palais de justice et leur ont apporté leur entière et franche solidarité.

Une journée confédérale d’action rythmée par un meeting permanent sur Amiens, alimenté de prises de paroles de plusieurs responsables syndicaux comme Philippe Martinez, mais aussi du monde du spectacle, du secteur associatif et des personnalités politiques. Tous sont venus soutenir les Goodyear mais aussi défendre les libertés syndicales et demander un autre traitement de l’action collective dans ce pays.

Un grand moment de débats, d’expressions et de fraternité pour dire non à l’arbitraire patronal et gouvernemental, car pour la CGT comme pour beaucoup d’autres mobilisés ce 19 octobre, il ne s’agit là que d’une décision éminemment politique visant à poursuivre la criminalisation de l’action syndicale et une attaque grave contre les libertés d’expressions, contre ceux qui contestent les contours d’une société imposés par les libéraux ou pseudo libéraux de tous bords.

Trop régulièrement, les militants syndicaux sont discriminés, intimidés, mis à pied, bloqués dans leur carrière, licenciés, quand ils ne sont pas traînés devant les tribunaux. La liberté syndicale est un droit humain universellement reconnu, parce que, sans elle, «  il n’y a pas de conquêtes sociales  », il s’agissait aujourd’hui de lancer sur tout le territoire et particulièrement d’Amiens un signe fort de mécontentement, de colère au gouvernement, au patronat, et à certaines formations politiques.

La CGT sera toujours aux côtés de ceux qui luttent pour un avenir meilleur. Parce que les salariés qui ont décidé de ne plus rester seul face à leur direction et de se rassembler avec d’autres collègues dans un syndicat et de porter leurs aspirations, leurs revendications, ne sont ni des criminels, ni des délinquants mais aspirent tout simplement à mieux vivre dans et hors du travail.

Parce que le mouvement syndical permet de gagner des avancées sociales et de défendre le salarié dans l’entreprise et qu’il ouvre par son renforcement de véritables perspectives d’émancipation, le droit syndical doit être renforcé et non pas stigmatisé ou criminalisé. Dans ce sens, la CGT demande la relaxe des huit de Goodyear, l’arrêt de toutes les entraves à l’action syndicale et une loi d’amnistie pour tous les militants syndicaux condamnés ou traduits devant la justice.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 14:15

Philippe Martinez, invité du Grand Journal, hier, réagit à l’actualité et, notamment, à la visite du chef de l’Etat à Florange.

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 13:40

Film documentaire sorti à l'occasion du cinquantenaire des événements survenus au moment et après la manifestation pacifique des Algériens du 17 octobre 1961 à Paris durant la guerre d'Algérie, organisée par la Fédération de France du FLN en réaction à un couvre-feu institué par le préfet de police Maurice Papon pour les seuls Algériens favorables à l'indépendance de leur pays.

La manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l'ordre dont le nombre de victimes est estimé entre 80 et 200 morts. Les cadavres seront, pour certains, retrouvés flottant dans la Seine

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 18:40

  Interpellons les députés et les ministères pour exiger le retrait des dispositions qui visent à taxer les prestations servies par les Comités d’Entreprises et à minorer l’ensemble des activités sociales et culturelles des salariés.

Après le retrait de l’amendement proposé dans le cadre de la loi El Khomri, concernant la taxation des activités sociales et culturelles des CE, le gouvernement profite de la discussion sur la Sécurité Sociale pour introduire cette dernière.

Trois ministres : Sapin (Economie et Finances), El Khomri (Travail) et Touraine (Santé et Social) mettront à mal, par cette taxation, les activités sociales et culturelles des comités d’entreprise dispensées à leurs ayants droits. Encore une fois, ce serait aux salariés d’être mis à contribution pour réduire les déficits de la Sécurité Sociale alors qu’ils ne portent aucune responsabilité.

Leur objectif est de vouloir récupérer 1,4 milliards d’euros sur la dotation attribuée aux salariés. Ainsi, ils veulent taxer les ayants droits qui percevraient plus de 322 € d’attributions par an, versés par le comité d’entreprise. Cela s’appliquerait à l’ensemble des activités proposées par le CE.

Au moment du 70ème anniversaire de la création des comités d’entreprise, c’est un coup porté à l’ensemble de l’économie sociale et solidaire. Au-delà, c’est l’emploi dans les secteurs du tourisme, de la culture et des loisirs qui serait menacé.Si ce texte voit le jour, ce serait une véritable atteinte au fonctionnement des CE en taxant les activités qui créent et développent le lien social dans une entreprise, mais également à l’ensemble des associations sportives, culturelles ou du Tourisme Social…

Ensemble, nous ne laisserons pas faire !

Téléchargez et signez la motion à envoyer aux parlementaires

Repost 0
Published by retraitecgtmanche - dans ACTUALITE
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 08:07

A 60 ans, on est souvent sans retraite et sans emploi

Une fois de plus, un organe de presse (en l’occurrence, Les Échos) fait état de documents de travail internes au Conseil d’Orientation des Retraites (COR) avant que ce dernier en ait discuté. Ainsi, il donne notamment les résultats d’une étude de la Direction Générale du Trésor selon laquelle un relèvement à 63, 64 ou 65 ans de l’âge d’ouverture des droits à retraite permettrait d’augmenter la croissance et l’emploi.

Cela appelle plusieurs remarques :

  •  Les effets estimés par les modèles de la Direction du Trésor seraient en fait extrêmement modestes : une augmentation du PIB de 30 milliards d’euros, en 20 ans, correspond à une hausse d’1,4% soit moins de 0,1% par an.
  • Il en est de même de la hausse de l’emploi de 200 000 personnes, par année de report, qui est à rapprocher des 3,5 millions de chômeurs actuels (sans compter les dizaines de milliers de jeunes qui se présenteront au cours des prochaines années sur le marché du travail). Cette mesure, quand bien même ses effets seraient avérés, est donc bien loin d’apporter une solution véritable à la situation de l’emploi et d’améliorer la situation des salariés.
  • Par ailleurs, le Trésor ne cache pas que cette réforme se ferait au prix d’une hausse (supposée temporaire) du taux de chômage, donc un chômage qui viendrait s’ajouter au taux de chômage actuel, déjà insupportable.
  • L’effet bénéfique sur la croissance tiendrait largement à la modération salariale résultant de ce surcroît de chômeurs.
  • Une partie des économies dues au relèvement de l’âge légal à 62 ans est dépensée en pensions d’invalidité, minima sociaux ou allocations chômage.

Enfin, il s’agit simplement de simulations développées par la direction du Trésor. Or, comme tout modèle, il repose sur un choix d’hypothèses discutable. En particulier, il repose sur ce que les économistes spécialistes des retraites appellent un effet d’horizon, selon lequel le taux d’emploi des séniors dépend de la distance à la retraite. Plus les salariés sont proches de la retraite, moins ils seraient incités à travailler.

Cela dit, l’article des Échos comporte plusieurs éléments intéressants qui confortent les analyses de la CGT.

Ainsi, avec le recul à 62 ans de l’âge de la retraite, 29% des salariés sont sans emploi ni retraite (ils sont chômeurs, invalides ou tout simplement inactifs) et 15% sont dans cette situation à 61 ans. Si l’âge de la retraite était encore reculé, des dizaines de milliers de personnes se trouveraient dans cette situation. Par ailleurs, il montre qu’avec la réforme de 2010, on a assisté à une explosion des personnes en situation d’invalidité, au RSA ou chômeurs en fin de droits.

Le Trésor estimerait que le recul de l’âge de la retraite serait la mesure la plus efficace. Mais, une fois de plus, le débat n’a jamais réellement eu lieu sur la seule vraie alternative : une réforme du mode de financement des retraites telle que la modulation des cotisations revendiquée par la CGT.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche

Présentation

  • : Retraités C G T Manche
  • Retraités C G T Manche
  • : Construire une société pour tous les âges par l'action revendicative et la réflexion. Favoriser la syndicalisation, la continuité syndicale et développer les convergences avec les salariés actifs.
  • Contact

  • retraitecgtmanche
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts

Météo

Recherche

Horloge