Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 18:29

Plusieurs dizaines de militants de l'intersyndicale CGT, FSU et SUD  se sont rassemblés ce matin à 10h30, Place de la Gare à CHERBOURG-OCTEVILLE pour dénoncer la politique d'austérité conduite par le gouvernement autiste social libéral de Manuel VALLS.

Valérie VARENNE, secrétaire de l'Union locale des syndicats Cgt de CHERBOURG, a pris la parole au nom de l'intersyndicale

Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)

Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 19:20

 Journée d’action interprofessionnelle Le jeudi 26 juin, contre l’austérité ; Voulue par l’Europe et mise en place par le gouvernement.

Le Président Hollande, et le Gouvernement, continuent les politiques d’austérité initiées par Sarkozy. Ces mesures contre les travailleurs, qu’ils appellent réformes, entraînent la paupérisation des plus fragiles et bloquent le redémarrage économique de notre pays. Le gouvernement n’entend pas changer de cap : Il a repris à son compte le discours du Medef : « le problème viendrait du coût du travail » ! Tout en sachant que dans notre pays on compte de plus en plus de travailleurs pauvres et de plus en plus de riches ! Ce gouvernement aux ordres du patronat continue à faire des cadeaux aux grandes entreprises, sans contrepartie en matière d’emploi, d’augmentation des salaires, de lutte contre la précarité et le chômage, et en réduisant toujours plus les moyens de l’action publique.

Il est inadmissible que nos gouvernements successifs acceptent de saigner financièrement notre pays en payant des intérêts d’emprunt aux banques et aux rentiers. Le discours sur la dette ressassé sans explications, par la commission européenne, le gouvernement, le FMI, la Cour des Comptes, et répété sur toutes les ondes par les médias, n’a qu’un seul objectif : faire accepter au Travailleurs de tous les pays la casse de leurs droits.

L’Europe, aux mains des capitalistes, n’a qu’un but, organiser la concurrence libre et non faussée en mettant les travailleurs en concurrence entre eux, et casser les services publics pour les offrir sur un plateau aux grands groupes et fonds de pension. Le problème ce n’est pas le coût du Travail mais le coût du Capital, car en effet ces dernières années, la rémunération des actionnaires a augmenté beaucoup plus que la rémunération des travailleurs ! Aux notions d’attractivité, de compétitivité et de concurrence, répondons par la solidarité, la coopération et le partage des richesses. Rien ne peut, en effet, justifier l’aggravation des inégalités, la dégradation de nos conditions de vie et de travail, la remise en cause de nos droits et garanties collectives. Cette politique d’austérité conduit à la récession, comme le dénoncent 82 organisations syndicales européennes en réclamant un véritable Plan d’investissement en Europe, créateur d’emplois et de richesses.

Nous pouvons transformer nos situations de travail et construire un avenir de progrès social, mais rien ne se fera sans l’intervention des salarié-e-s. Dans le public comme dans le privé, contre l’austérité, les travailleurs relèvent la tête et s’organisent (SNCF, les hôpitaux, les intermittents du spectacle, DCNS, Areva…). Par la lutte et la mobilisation, des victoires sont possibles sur les salaires, l’emploi, les conditions de travail… à l’exemple des, Fralib, Sam Technologies, Urbaser, Senerval, Monoprix, et localement les éboueurs de la CUC et les urgences de l’hôpital de Valognes.

Ensemble, il nous faut agir pour un changement de politique économique et sociale, en exigeant :

· Une augmentation des salaires dans le privé et le public, à commencer par celle du Smic, gelé depuis six ans, et une hausse significative des pensions.

· Instaurer une réglementation de nature à dissuader les entreprises les services publics d’avoir recours aux contrats précaires.

· La retraite à 60 ans à taux plein pour tous. Les jeunes au chômage et les anciens au travail cela suffit !!

· Une remise à plat de l’ensemble des aides publiques aux entreprises en les conditionnant à l’investissement dans l’emploi, la recherche, l’innovation, les salaires et la formation.

Pour agir sur la conférence sociale du 7 et 8 juillet prochain, les Travailleurs doivent participer massivement à la journée d’action du 26 Juin.

Partout, interpellons les directions d’entreprises, les employeurs, afin que nos exigences sociales résonnent dans tout le pays. Que l’on soit salarié-e-s d’une petite ou d’une grosse entreprise, agents titulaires ou non de la Fonction publiques, retraité-e-s ou privé-e-s d’emplois :

Ensemble, exigeons un changement de cap et faisons avancer nos revendications en nous mobilisant massivement le 26 juin 2014 RASSEMBLEMENT 10 H 30 CARREFOUR DES LUTTES (gare) Sandwiches sur place en soutien à la lutte de cheminots !

Ne restez pas isolés,

 

rejoignez la CGT - Prenez contact avec l’Union Locale CGT Bulletin de contact et de syndicalisation

 

NOM : ………………………………………………………… Prénom : ………………………………………………………………….. Adresse : ………………………………………………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………. Code postal : ………………………………… Ville : …………………………………………………………………………………….. Téléphone : ………………………………..... Courriel : ………………………………………………………………………………… Age : …………………………………………… Profession : …………………………………………………………………………….. Entreprise : (nom et adresse) : ………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 08:33

Au neuvième jour du conflit, les cheminots, rejoints par les intermittents, les intérimaires, les privés d’emploi ont manifesté  jeudi matin à Paris à l’appel unitaire des unions syndicales régionales CGT, FO et SUD.

Dans le cortège de plusieurs milliers de personnes, nous avons demandé à trois cheminots de nous dire pourquoi ils combattent la réforme en débat à l’Assemblée. Comment elle va changer leurs conditions de travail au service des usagers.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 10:39

Dans les deux grands dossiers chauds de l’actualité sociale, la réforme ferroviaire et la convention d’assurance chômage, le gouvernement choisit une posture intransigeante et envisage de passer en force.

Alors que la réforme de la SNCF est sur les rails depuis des mois, il refuse de reporter le débat parlementaire de quelques jours et se donner les moyens d’une bonne réforme répondant aux besoins des usagers et du pays.

De même, se retranchant derrière un débat social tronqué et déloyal, il envisage d’agréer la convention d’assurance chômage qui fait peser tous les efforts sur les précaires, les privés d’emplois et les intermittents du spectacle.

Dans cette interview, le secrétaire général de la CGT cheminots et le secrétaire général de la CGT reviennent sur les raisons de ces conflits et en appellent au gouvernement pour sortir du dialogue de sourds

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:21

Pauvreté,

 

 Selon une enquête de Médecins du Monde publiée jeudi 12 Juin, deux tiers des personnes en situation précaire dépensent moins de 3,5 euros par jour pour se nourrir, moins de 2 euros s’ils sont à la rue, dans des squats ou dans des bidonvilles.

50% des adultes, 20% des enfants n’ont pas mangé pendant au moins un jour au cours du dernier mois et ils présentent des pathologies aigües en lien possible avec l’alimentation. Alors que le pacte de responsabilité du gouvernement va conduire à de nouvelles coupes budgétaires qui impacteront les services publics, les associations et surtout les familles et les personnes les plus en difficultés, Médecins du monde publie les résultats d’une étude qui décrit une situation intolérable au regard de la richesse du pays.

Par ailleurs, cette étude montre que ces personnes ne connaissent pas les dispositifs d’aide alimentaire. Ces éléments corroborent d’autres données sur le non-recours aux dispositifs sociaux, notamment le RSA, par méconnaissance de leurs droits, mais aussi par crainte de la stigmatisation s’ils y ont recours.

Alors que le gouvernement prépare les Etats généraux du travail social dans la plus grande cacophonie entre ministres concernés et collectivités territoriales qui visent à rendre rentables des pratiques professionnelles et à préparer l’ouverture au privé lucratif du secteur social, il se refuse à envisager d’en finir avec le « bricolage » des moyens pour venir en aide aux travailleurs pauvres, aux privés d’emplois, aux jeunes en attente d’insertion, aux petites retraites ou aux travailleurs sans papiers. Et les nouvelles coupes budgétaires induites par le pacte de responsabilité du gouvernement vont contribuer à amplifier les inégalités, en impactant les moyens du service public, des associations et surtout des familles et les personnes les plus en difficultés. La solution pour favoriser l’égalité des droits pour tous et sur tout le territoire, pour redonner sens à la solidarité nationale, à l’égalité et à la fraternité, selon la CGT, passe par la construction d’un grand service public de l’action sociale, de l’éducation et de la santé.

Construire un grand service public de l’action sociale en synergie avec ceux de l’éducation et de la santé, avec les moyens nécessaires est, selon la CGT, une solution pour favoriser l’égalité des droits pour tous et sur tout le territoire. Dans l’immédiat, il faut mettre fin aux arrêtés anti-glanages et anti-mendicité qui constituent des ressources de dernier recours pour les plus précaires et redonner tout leur sens à la solidarité nationale, à l’égalité et à la fraternité.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 18:59

 L’exigence d’une autre réforme ferroviaire 

 

La mobilisation n’a pas faibli au deuxième jour de la grève reconductible des cheminots à l’appel de la CGT et de Sud Rail. Les assemblées générales viennent de reconduire le mouvement pour 24 heures.

Des initiatives visant à interpeller les élus locaux, les parlementaires se sont déroulées ce jour sur l’ensemble du territoire. Les cheminots d’Ile-de-France se sont rassemblés cet après-midi à Paris à proximité du ministère des Transports afin de manifester leur exigence d’une autre réforme du système ferroviaire.

La CGT des cheminots exige "la réécriture totale du projet de loi sur la base de la plateforme unitaire CGT, UNSA, SUD-Rail, ce qui implique une modification du calendrier et un report des débats parlementaires prévus à partir du 17 juin prochain."

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 14:57

 Alors que le 12 juin sera donné le coup d’envoi de la coupe du monde de football, les incidents se multiplient en marge de la construction des stades. La centrale unitaire des travailleurs du Brésil (CUT) a réussi, contrairement à ce qui se passe au Qatar, à intervenir en amont des réalisations des stades pour préserver la qualité de l’emploi et des conditions de travail.

Néanmoins, nombre d’habitants de favelas ont été expulsés, sans pour autant que leurs revendications en matière de relogement ou de conditions de vie ne soient satisfaites. Fortement impliquée dans la lutte pour un logement décent, la CGT ne peut que s’indigner qu’un grand pays démocratique ait ainsi pu laisser faire le comité d’organisation sans se préoccuper de la situation sociale.

La CGT s’élève également contre la déclaration de Michel Platini dans laquelle il disait des Brésiliens : "Qu’ils attendent un peu avant de faire des éclats sociaux", faisant ainsi tomber le vernis de probité dont il s’était paré, contrairement à Pelé, autre gloire du football, qui dit comprendre et soutenir les manifestations lorsqu’elles sont pacifiques ! Mais la seule réponse de l’Etat a été, et demeure, la répression policière et militaire. Expulser les plus pauvres et créer une zone d’exclusion de dix kilomètres des enceintes sportives pour les Brésiliens aux revenus insuffisants (selon Platini dont le salaire était de 185 000€ par mois en 2012, en qualité de directeur de UEFA, fonction qu'il exerce toujours), autant de projets tout-à-fait inacceptables !

La CGT refuse qu’au nom des grandes manifestations sportives, il soit pratiqué quelque exclusion sociale que ce soit et que les citoyens soient méprisés au profit de l’argent roi, fusse dans un sport aussi populaire que le football. Les événements sportifs sont la plupart du temps très populaires et devraient donc être à l’avant-garde du progrès social, alors qu’ils sont devenus la vitrine du libéralisme.

La FIFA, comme donneur d’ordre, doit respecter les normes de l’Organisation Internationale du Travail. Pour la CGT, ceci pose la question des grandes manifestations sportives internationales, laissées entre les seules mains d’intérêts financiers portés par les instances sportives internationales.

De cela la CGT ne saurait se satisfaire

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 14:03

Les agents territoriaux étaient conviés par la fédération CGT des Services publics, le mercredi 21 mai, à se rencontrer à Montreuil pour échanger sur leurs conditions de travail et leurs actions.

Parmi les sujets abordés, la vie et le travail dans les villes conquises par l’extrême droite. Les mairies Front National ou apparentées évitent souvent, pour l’instant, l’affrontement direct. Les pressions peuvent aussi être « indirectes », voire « insidieuses ». Les maires d’extrême droite commencent ainsi en essayant de montrer un visage respectable, rassurant, et disent vouloir gérer les communes en « bon père de famille ». Cela s’accompagne de promesses de stabilisation ou de baisse des impôts, mais sans préciser où, quand et comment les économies vont être réalisées.

C’est alors que surviennent les baisses ou les suppressions des subventions aux associations, mesures qui impactent tant le tissu associatif – le plus souvent dans les quartiers les moins riches – que les unions locales CGT.

À cela s’ajoutent aussi des cas de remise en cause des modalités d’occupation et d’utilisation des locaux et du matériel mis à disposition. On relate aussi plusieurs cas de mise au placard, de rétrogradation, de blocage ou de retards dans les avancements ou dans les changements de statut de personnels syndiqués. Certains témoignent que de tels événements ne se produisent pas uniquement dans les mairies conquises par le Front National, mais aussi dans des villes UMP, notamment lorsque l’extrême droite y a fait un score important.

« Le meilleur moyen de lutter contre les idées d’extrême droite est de se concentrer sur nos revendications et nos luttes sociales. » assure un militant qui appelle à la vigilance et au rassemblement. 

Yvan Vialettes, Béziers « Comme dans de nombreuses communes prises par l’extrême droite, le maire de Béziers – sans étiquette, mais soutenu par le Front National – s’est engagé sur la voie de la baisse des impôts sans vraiment en expliquer le financement. La volonté de baisser la masse salariale a tout de même clairement été exprimée et c’est dans une ambiance pourrie par les rumeurs concernant les postes impactées (heures supplémentaires, 13e mois, privatisation de certains services, etc.) que les agents de Béziers travaillent. »

 Hugues Miller, Hayange « Dans le contexte particulier d’Hayange – le maire FN est un ancien de la CGT –, les pressions sont déjà bien présentes : accusation sans fondement d’un camarade d’avoir collé des affichettes « casse-toi pauv’ con » sur les affiches du futur maire durant la campagne, fin des contrats des non titulaires au profit de CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi), entrevue officielle du maire avec les autres syndicats représentatifs, mais pas encore la CGT, rédaction d’une note voulant signifier l’interdiction de distribuer des tracts, ou encore des évolutions de statuts bloquées. Et ces mesures concernent souvent des travailleurs précaires.

Le FN, parti soi-disant anti-système, est donc bien dans le système, celui de la précarisation et de l’austérité.D’un autre côté, on a déjà pu constater de nouvelles adhésions. Je crois que la meilleure lutte possible contre les idées d’extrême droite passe par la défense des revendications fondamentales de la CGT pour le pouvoir d’achat, l’emploi et les services publics. »

 Frédéric Laurent, Secrétaire à la vie syndicale de l’union départementale du Vaucluse « Je reçois des agents de tout le département et notamment ceux travaillant dans des communes gérées par le Front National ou la Ligue du Sud, qui témoignent d’attaques contre les syndicats. Il en est de même dans certaines communes gérées par la droite, mais où l’extrême droite est bien présente au conseil municipal. Je pense que la résistance est nécessaire, car les territoriaux sont directement au contact des élus d’extrême droite. Il faut se regrouper et lutter pour nos revendications pour redonner confiance. »

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 11:23

Plus de 20 000 foulards rouges à PARIS

 

La direction de l’Union Confédérale des retraités CGT félicite l’ensemble de ses organisations pour l’engagement lors de la manifestation Nationale du 3 juin 2014. Les retraités CGT de la Manche avaient fait le déplacement.

Entre 20 000 et 25 000 manifestants venus de toute la France, ont exprimés leurs revendications sur le pouvoir d’achat, la loi sur l’autonomie et l’accès aux services publics.

Cette manifestation unitaire est la plus importante de ses 20 dernières années.

Le gouvernement doit, dès à présent, répondre par des mesures concrètes pour tous les retraités de notre pays. Avec par exemple : la levée immédiate du gel de la revalorisation des retraites et le rattrapage depuis janvier 2014.

La discussion de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement en conseil des ministres est à mettre à l’actif de la mobilisation des retraités.

Le gouvernement avait laissé le dossier prendre la poussière depuis le changement de Premier ministre. L’UCR-CGT réclame un autre financement dans le cadre de la sécurité sociale.

Ce premier succès en appel d'autres !

 

Le 12 juin prochain les organisations se rencontreront pour échanger sur la poursuite du processus de mobilisation unitaire. L’ensemble de nos revendications demeurent. Bravo à toutes et tous.

On ne lâche rien !

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 11:02

"Plus que jamais « Unis contre l’extrême droite"

CGT - FSU - SOLIDAIRES - UNEF - UNL - FIDL

Nos organisations syndicales n’ont pas attendu le résultat des élections européennes de dimanche pour mesurer le danger de l’extrême droite pour les salariés. Nous sommes en effet engagés depuis plusieurs mois dans une campagne commune intersyndicale contre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques.

Le résultat des élections européennes confirme la poussée de l’extrême droite, qui se nourrit de la désespérance sociale et du rejet des politiques des gouvernements successifs au service du patronat.

L’élection de ces 24 députés fait écho aux résultats des dernières élections municipales ; l’extrême droite dispose désormais de plus de 1400 conseillers municipaux et gère une quinzaine de mairies, ce qui lui permet de distiller son idéologie nationaliste, xénophobe et anti-sociale, et d’étendre son influence.

Face à l’imposture sociale de cette mouvance politique, il est plus que jamais nécessaire de s’organiser syndicalement, construire les mobilisations, lutter en partant des revendications des salariés, faire progresser la démocratie et gagner de nouveaux droits et conquêtes sociales !

Le travail de nos organisations, engagé sur le long terme dans le cadre de la campagne intersyndicale « Unis contre l’extrême droite », trouve tout à la fois sa légitimité et les marques d’une responsabilité singulière dans le mouvement de transformation sociale. Une contre-offensive concrète de terrain, dans les lycées, les universités, les entreprises, les services publics, dans tous les territoires, est indispensable !

La poussée de l’extrême droite et des partis xénophobes est également très forte à l’échelle européenne dans différents pays (Danemark, Grèce, Autriche, Italie, Grande Bretagne, Hongrie...). Nos organisations sont porteuses d’une vision progressiste qui dépasse le cadre de nos frontières et promeut une Europe solidaire et sociale, rompant avec le modèle économique capitaliste.

Nous travaillons à renforcer les liens entre organisations européennes, sous diverses formes, avec échanges, débats, actions coordonnées contre la montée des idées et des pratiques d’extrême droite. Devant l’ampleur de cette crise politique et démocratique et les risques qui pèsent sur les populations les plus fragiles, nos organisations appellent toutes les forces qui agissent pour la transformation sociale à se fédérer dans l’unité la plus large. Nous appelons à organiser les ripostes et défenses intersyndicales. Nous continuerons ainsi à lutter pour que le vivre ensemble et l’égalité restent les valeurs qui animent et conduisent notre société.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche

Présentation

  • : Retraités C G T Manche
  • Retraités C G T Manche
  • : Construire une société pour tous les âges par l'action revendicative et la réflexion. Favoriser la syndicalisation, la continuité syndicale et développer les convergences avec les salariés actifs.
  • Contact

  • retraitecgtmanche
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts

Météo

Horloge