Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 14:29
Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 14:23
Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 13:51

A la veille de la Conférence sociale organisée par le gouvernement avec les organisations patronales et syndicales, les 7 et 8 juillet, le Premier ministre Manuel Valls vient d’annoncer publiquement son choix de ne plus parler des sujets qui fâchent le patronat. Ce choix confirme plus que jamais le sens politique des mesures qui impacteront la vie des salariés de ce pays. Le patronat uni comme jamais veut imposer son modèle social où les questions précisément sociales disparaissent tout simplement du paysage. La moindre avancée dans ce domaine est vécue par le patronat comme une entrave au développement économique des entreprises.

Ainsi, très concrètement, le gouvernement donne raison au patronat qui ne veut plus entendre parler de la reconnaissance de la pénibilité et de la responsabilité qu’il porte dans ce volet. Dans cette même logique, les dispositions sur le temps partiel, pourtant assortis de nombreuses dérogations, sont encore affaiblies. Le Premier ministre fait le choix de préempter la future négociation relative aux Institutions Représentatives du Personnel, en répondant à la revendication du patronat de relever les seuils sociaux. Rappelons que ces seuils sont déterminants pour la représentation collective et les droits des salariés. Enfin, le Premier ministre reprend une vieille revendication patronale en annonçant un chantier de simplification du Code du Travail.

Ainsi l’engagement et la signature du patronat concernant les très maigres concessions accordées lors des différents Accords Nationaux Interprofessionnels, deviennent un point de détail qu’il n’est pas nécessaire de respecter. Alors que les exigences sociales des salariés, des demandeurs d’emploi et des retraités sont extrêmement fortes dans notre pays, le gouvernement choisi son camp : celui du patronat qui ne veut rien lâcher sur le terrain des revendications que le syndicalisme et la CGT défendent. Par ailleurs, la CGT est fortement préoccupée par ces dernières annonces. Elles entendent cantonner le syndicalisme tout entier dans un rôle de figuration, particulièrement méprisant, pour l’exercice de la démocratie sociale. C’est dans ces conditions que la CGT s’adresse, ce jour, au président de la République à travers une lettre ouverte en exigeant la clarification que ces déclarations appellent.

Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 13:52
Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 14:09

 Les chiffres du chômage sont en hausse : il y a urgence sociale !  En mai, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) a encore augmenté pour atteindre 3,388 millions de personnes, soit 24 800 personnes de plus, ce qui représente une hausse de 0,7 % en un mois et de 4,1 % en un an. Même constat pour les personnes exerçant une activité réduite courte (catégorie B) dont le nombre augmente de 1,0 %, tandis que celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) s’accroît de 0,3 %. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (catégories A, B, C) augmente de 0,7 % (+34 300) en mai. Sur un an, il est en hausse de 4,8 %.

 

Aucune catégorie d’âge n’est épargnée. Le nombre de chômeurs de moins de 25 ans, en baisse de 3,1 % depuis un an, augmente à nouveau (+ 0,4 % en catégorie A en un mois. Tout comme celui des inscrits à Pôle emploi de 25 à 49 ans (+ 0,8 % sur un mois, + 3,4 % sur un an) et celui des plus de 50 ans (+ 0,8 % en un mois, ).

Le gouvernement admet que « Ces chiffres ne sont pas bons. Ils sont le reflet d’une croissance plus faible que prévue au premier semestre qui entraîne des destructions nettes d’emplois marchands. »

Il s’obstine pourtant à poursuivre une politique économique et sociale en totale opposition avec le besoin de relancer la consommation par l’augmentation du pouvoir d’achat des salaires et des pensions des ménages et des investissements.

Alors que la conférence sociale approche, le ministre du Travail a dévoilé son plan d’action envers les seniors dont le taux de chômage a augmenté de 11,5 % en un an. Une fois encore c’est à budget constant ! Il n’y a pas un sou pour aider les salariés les plus en difficultés mais 30 milliards d’euros sont accordés aux entreprises sans contrepartie pour les salariés.

Ce n’est pas le « Pacte de responsabilité » qui relancera l’activité et la croissance. La nouvelle convention assurance chômage, contestée par la CGT, n’est pas à la hauteur de la situation de l’emploi. Cette situation justifie les mobilisations et les propositions que la CGT formule contre les politiques d’austérité et pour la revalorisation du travail.

Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 18:29

Plusieurs dizaines de militants de l'intersyndicale CGT, FSU et SUD  se sont rassemblés ce matin à 10h30, Place de la Gare à CHERBOURG-OCTEVILLE pour dénoncer la politique d'austérité conduite par le gouvernement autiste social libéral de Manuel VALLS.

Valérie VARENNE, secrétaire de l'Union locale des syndicats Cgt de CHERBOURG, a pris la parole au nom de l'intersyndicale

Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)
Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)

Plusieurs militantes et militants d'entreprises du secteur privé et des administrations publiques ont témoigné de l'austérité à laquelle ils sont confrontés et ont dénoncé une situation devenue intolérable. Les retraités de l'Union syndicale des retraités Cgt de la Manche leur ont témoigné leur solidarité. (Diaporama)

Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 19:20

 Journée d’action interprofessionnelle Le jeudi 26 juin, contre l’austérité ; Voulue par l’Europe et mise en place par le gouvernement.

Le Président Hollande, et le Gouvernement, continuent les politiques d’austérité initiées par Sarkozy. Ces mesures contre les travailleurs, qu’ils appellent réformes, entraînent la paupérisation des plus fragiles et bloquent le redémarrage économique de notre pays. Le gouvernement n’entend pas changer de cap : Il a repris à son compte le discours du Medef : « le problème viendrait du coût du travail » ! Tout en sachant que dans notre pays on compte de plus en plus de travailleurs pauvres et de plus en plus de riches ! Ce gouvernement aux ordres du patronat continue à faire des cadeaux aux grandes entreprises, sans contrepartie en matière d’emploi, d’augmentation des salaires, de lutte contre la précarité et le chômage, et en réduisant toujours plus les moyens de l’action publique.

Il est inadmissible que nos gouvernements successifs acceptent de saigner financièrement notre pays en payant des intérêts d’emprunt aux banques et aux rentiers. Le discours sur la dette ressassé sans explications, par la commission européenne, le gouvernement, le FMI, la Cour des Comptes, et répété sur toutes les ondes par les médias, n’a qu’un seul objectif : faire accepter au Travailleurs de tous les pays la casse de leurs droits.

L’Europe, aux mains des capitalistes, n’a qu’un but, organiser la concurrence libre et non faussée en mettant les travailleurs en concurrence entre eux, et casser les services publics pour les offrir sur un plateau aux grands groupes et fonds de pension. Le problème ce n’est pas le coût du Travail mais le coût du Capital, car en effet ces dernières années, la rémunération des actionnaires a augmenté beaucoup plus que la rémunération des travailleurs ! Aux notions d’attractivité, de compétitivité et de concurrence, répondons par la solidarité, la coopération et le partage des richesses. Rien ne peut, en effet, justifier l’aggravation des inégalités, la dégradation de nos conditions de vie et de travail, la remise en cause de nos droits et garanties collectives. Cette politique d’austérité conduit à la récession, comme le dénoncent 82 organisations syndicales européennes en réclamant un véritable Plan d’investissement en Europe, créateur d’emplois et de richesses.

Nous pouvons transformer nos situations de travail et construire un avenir de progrès social, mais rien ne se fera sans l’intervention des salarié-e-s. Dans le public comme dans le privé, contre l’austérité, les travailleurs relèvent la tête et s’organisent (SNCF, les hôpitaux, les intermittents du spectacle, DCNS, Areva…). Par la lutte et la mobilisation, des victoires sont possibles sur les salaires, l’emploi, les conditions de travail… à l’exemple des, Fralib, Sam Technologies, Urbaser, Senerval, Monoprix, et localement les éboueurs de la CUC et les urgences de l’hôpital de Valognes.

Ensemble, il nous faut agir pour un changement de politique économique et sociale, en exigeant :

· Une augmentation des salaires dans le privé et le public, à commencer par celle du Smic, gelé depuis six ans, et une hausse significative des pensions.

· Instaurer une réglementation de nature à dissuader les entreprises les services publics d’avoir recours aux contrats précaires.

· La retraite à 60 ans à taux plein pour tous. Les jeunes au chômage et les anciens au travail cela suffit !!

· Une remise à plat de l’ensemble des aides publiques aux entreprises en les conditionnant à l’investissement dans l’emploi, la recherche, l’innovation, les salaires et la formation.

Pour agir sur la conférence sociale du 7 et 8 juillet prochain, les Travailleurs doivent participer massivement à la journée d’action du 26 Juin.

Partout, interpellons les directions d’entreprises, les employeurs, afin que nos exigences sociales résonnent dans tout le pays. Que l’on soit salarié-e-s d’une petite ou d’une grosse entreprise, agents titulaires ou non de la Fonction publiques, retraité-e-s ou privé-e-s d’emplois :

Ensemble, exigeons un changement de cap et faisons avancer nos revendications en nous mobilisant massivement le 26 juin 2014 RASSEMBLEMENT 10 H 30 CARREFOUR DES LUTTES (gare) Sandwiches sur place en soutien à la lutte de cheminots !

Ne restez pas isolés,

 

rejoignez la CGT - Prenez contact avec l’Union Locale CGT Bulletin de contact et de syndicalisation

 

NOM : ………………………………………………………… Prénom : ………………………………………………………………….. Adresse : ………………………………………………………………………………………………………………………………………... ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………. Code postal : ………………………………… Ville : …………………………………………………………………………………….. Téléphone : ………………………………..... Courriel : ………………………………………………………………………………… Age : …………………………………………… Profession : …………………………………………………………………………….. Entreprise : (nom et adresse) : ………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 08:33

Au neuvième jour du conflit, les cheminots, rejoints par les intermittents, les intérimaires, les privés d’emploi ont manifesté  jeudi matin à Paris à l’appel unitaire des unions syndicales régionales CGT, FO et SUD.

Dans le cortège de plusieurs milliers de personnes, nous avons demandé à trois cheminots de nous dire pourquoi ils combattent la réforme en débat à l’Assemblée. Comment elle va changer leurs conditions de travail au service des usagers.

Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 10:39

Dans les deux grands dossiers chauds de l’actualité sociale, la réforme ferroviaire et la convention d’assurance chômage, le gouvernement choisit une posture intransigeante et envisage de passer en force.

Alors que la réforme de la SNCF est sur les rails depuis des mois, il refuse de reporter le débat parlementaire de quelques jours et se donner les moyens d’une bonne réforme répondant aux besoins des usagers et du pays.

De même, se retranchant derrière un débat social tronqué et déloyal, il envisage d’agréer la convention d’assurance chômage qui fait peser tous les efforts sur les précaires, les privés d’emplois et les intermittents du spectacle.

Dans cette interview, le secrétaire général de la CGT cheminots et le secrétaire général de la CGT reviennent sur les raisons de ces conflits et en appellent au gouvernement pour sortir du dialogue de sourds

Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:21

Pauvreté,

 

 Selon une enquête de Médecins du Monde publiée jeudi 12 Juin, deux tiers des personnes en situation précaire dépensent moins de 3,5 euros par jour pour se nourrir, moins de 2 euros s’ils sont à la rue, dans des squats ou dans des bidonvilles.

50% des adultes, 20% des enfants n’ont pas mangé pendant au moins un jour au cours du dernier mois et ils présentent des pathologies aigües en lien possible avec l’alimentation. Alors que le pacte de responsabilité du gouvernement va conduire à de nouvelles coupes budgétaires qui impacteront les services publics, les associations et surtout les familles et les personnes les plus en difficultés, Médecins du monde publie les résultats d’une étude qui décrit une situation intolérable au regard de la richesse du pays.

Par ailleurs, cette étude montre que ces personnes ne connaissent pas les dispositifs d’aide alimentaire. Ces éléments corroborent d’autres données sur le non-recours aux dispositifs sociaux, notamment le RSA, par méconnaissance de leurs droits, mais aussi par crainte de la stigmatisation s’ils y ont recours.

Alors que le gouvernement prépare les Etats généraux du travail social dans la plus grande cacophonie entre ministres concernés et collectivités territoriales qui visent à rendre rentables des pratiques professionnelles et à préparer l’ouverture au privé lucratif du secteur social, il se refuse à envisager d’en finir avec le « bricolage » des moyens pour venir en aide aux travailleurs pauvres, aux privés d’emplois, aux jeunes en attente d’insertion, aux petites retraites ou aux travailleurs sans papiers. Et les nouvelles coupes budgétaires induites par le pacte de responsabilité du gouvernement vont contribuer à amplifier les inégalités, en impactant les moyens du service public, des associations et surtout des familles et les personnes les plus en difficultés. La solution pour favoriser l’égalité des droits pour tous et sur tout le territoire, pour redonner sens à la solidarité nationale, à l’égalité et à la fraternité, selon la CGT, passe par la construction d’un grand service public de l’action sociale, de l’éducation et de la santé.

Construire un grand service public de l’action sociale en synergie avec ceux de l’éducation et de la santé, avec les moyens nécessaires est, selon la CGT, une solution pour favoriser l’égalité des droits pour tous et sur tout le territoire. Dans l’immédiat, il faut mettre fin aux arrêtés anti-glanages et anti-mendicité qui constituent des ressources de dernier recours pour les plus précaires et redonner tout leur sens à la solidarité nationale, à l’égalité et à la fraternité.

Partager cet article
Repost0
Published by retraitecgtmanche

Présentation

  • : Retraités C G T Manche
  • : Construire une société pour tous les âges par l'action revendicative et la réflexion. Favoriser la syndicalisation, la continuité syndicale et développer les convergences avec les salariés actifs.
  • Contact

  • retraitecgtmanche
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts

Météo

Horloge

Archives