Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 22:37

Les campagnes de dénigrement à répétition contre la CGT et le mouvement social n’ont pas entamé la détermination des opposants au projet de loi Travail. Elles ont juste réussi à armer les bras de trois individus contre le siège de la CGT dégradé à la fin de la semaine dernière. S’il y avait dans leur geste et l’intention de leurs commanditaires une tentative d’intimidation c’est raté.

 Aujourd' hui, on a manifesté avec les six autres organisations de la Bastille à la Place d’Italie.

Mais connaissez-vous la dernière du journal Le Point ?

Connaissez-vous la dernière ? La dernière vilénie contre la CGT ?

Elle nous vient d’un familier du genre : Pierre-Antoine Delhommais, ancien journaliste du Monde et aujourd’hui installé à l’hebdomadaire Le Point, qui avait commis, c’est le mot, cet article haineux avec son compère Franz Olivier Giesbert sur la CGT : « un des derniers dinosaures ».

Pour un dinosaure la CGT se défend plutôt bien, au point que ce Monsieur l’accuse ni plus ni moins d’avoir une part de responsabilité dans le Brexit ! Associé pour la circonstance et pour faire bonne mesure à Hollande sans que l’on en comprenne d’ailleurs les raisons. Et, pourquoi pas d’être responsable de la défaite de l’Angleterre face à l’Islande à l’Euro foot 2016 ?

« C’est la faute à Voltaire ! »

Les Anglais auraient voulu quitter l’Europe car ils ne supporteraient pas que la France se refuse à mettre en œuvre les réformes, libérales évidemment, dont l’Europe a besoin. Lorsque les tenants du libéralisme en arrive à ce degré zéro d’arguments on comprend qu’ils aient autant de mal à faire accepter l’Europe libérale et la casse du droit du travail.

On peut mettre le vote en faveur de la sortie de l’Europe des Anglais au compte d’une campagne détestable aux relents d’extrême droite. Mais il est difficile de nier une nouvelle fois qu’il s’agit d’un vote de protestation contre une Europe qui se construit contre les peuples.

De l’aveuglement comme méthode de gouvernement

Tout comme il est intenable de continuer de prétendre comme le font Manuel Valls et François Hollande que le projet de loi Travail est imposé pour le bien des salariés. A ce stade ce n’est plus de l’obstination c’est de l’aveuglement. Sauf à penser que les salariés, les retraités et les sans-emploi sont incapables de juger ce qui est bon et ce qui est mauvais pour eux, leur emploi, leur famille, leurs enfants. Là c’est du mépris qu’aucun gouvernement ne devrait s’autoriser à afficher.

De l'esprit de conquête comme méthode d'action

C’est à cela aussi que pour la onzième fois, et toujours à l’appel des sept organisations syndicales et de jeunes, que répondront les opposants au projet de loi, forts du soutien d’une large majorité de l’opinion, dont 80 % de jeunes. Ils descendront dans la rue ce jour de 28 juin, date du vote du projet par le Sénat qui l’a aggravé. Projet qui sera ensuite discuté une nouvelle fois à l’Assemblée nationale le 5 juillet. Pour la onzième fois car toutes et tous ont bien compris que c’est l’avenir de leurs droits, de leurs emplois et de l’avenir de la jeunesse qui est en jeu.

 

Dans la Manche, 93% des 4200 personnes qui ont voté lors de la consultation citoyenne, les invitant à se prononcer pour ou contre le projet de loi Travail, se sont exprimées contre le texte gouvernemental. La votation citoyenne s'est tenue au cours des 12 dernières semaines, auprès de la population et dans les entreprises, à l'initiative de l'intersyndicale CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES.

Les bulletins  de vote ont été remis ce 28 juin 2016, au préfet de la Manche, lors d'un rassemblement qui a regroupé 250 militants et sympathisants devant la préfecture.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 22:35

 Allocations chômage 

Après l’échec des négociations assurance chômage, le patronat bloque la revalorisation des allocations des privés d’emploi ! Le conseil d’administration de l’Unedic s’est réuni ce 27 juin, pour la première fois après l’échec des négociations du régime général d’assurance chômage le 16 juin dernier. Un des points à l’ordre du jour portait comme chaque mois de juin sur la revalorisation des allocations au 1er juillet. La CGT, ayant constaté une hausse des prix de plus de 5 % depuis 2011, non compensée par les augmentations des seules allocations minimales et de la partie fixe depuis deux ans, a demandé 5 %.

FO, CFDT, CFTC, CGC ont proposé 0,5 %. Le patronat (Medef, CGPME, UPA) déjà responsable de l’échec des négociations, par un refus d’augmentation des recettes, notamment des cotisations patronales, a catégoriquement refusé toute augmentation. La CGT s’est ralliée à la proposition des autres syndicats pour permettre une augmentation minimale, et malgré cela, le patronat a persisté dans son entêtement.

À vote égal entre représentants patronaux et salariés, additionné à une certaine confusion sur les pouvoirs du côté patronal, la majorité n’a pas été atteinte, ce qui confirme l’insupportable véto du Medef et de ses acolytes. Le nouveau refus d’augmentation des allocations des privés d’emploi confirme l’urgence de revoir toutes les règles de négociation !

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 20:25

Vandalisme

Le siège de la CGT a été attaqué et vandalisé cette nuit par des individus cagoulés. Des vitres et la porte d’accès ont été cassées à la masse. Le pire a été évité car ils n’ont pu rentrer dans l’immeuble suite à l’intervention des services de sécurité interne.

Après la CFDT, c’est la CGT qui est attaquée. Nous réaffirmons que seuls le débat et l’action syndicale par les mobilisations permettent de faire entendre les revendications des salariés et du monde du travail. Les violences commises ne font que desservir ces revendications et contribuent à essayer de discréditer le mouvement social en cours.

Les violences verbales et les insultes contre la CGT contribuent également à entretenir ce climat délétère. La CGT reste déterminée dans son opposition à la loi « travail » et pour l’obtention de droits nouveaux à l’image de son projet de code du travail du 21ème siècle.

Plus que jamais, la mobilisation reste à l’ordre du jour.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 10:11

 L’augmentation de la précarité confirmée

  •  Les chiffres du chômage du mois de mai 2016 montrent une augmentation dans presque toutes les catégories :
  • plus 0,3 % en catégorie A,
  • -0,8 % en catégorie B (Allocataires ayant travaillé moins de 78 heures dans le mois) et plus
  • 2,4 % en catégorie C (allocataires ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois).

Les chiffres sur un an montrent une tendance de fond à l’augmentation des catégories B et C, celle des travailleurs précaires. Si le chômage des jeunes baisse légèrement, celui des seniors ne cesse de s’aggraver.

Comme nous l’avions dénoncé le mois précédent, les radiations ont bien eu lieu, la preuve en est fournie par "la correction" des réinscriptions nombreuses. La tendance de fond n’est donc pas à la baisse du chômage mais à l’augmentation de la précarité, ce que ne manquerait pas de renforcer la mise en application de la loi Travail, facilitant les licenciements, le travail précaire et renforçant le dumping social.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 14:12

 Le mépris ça suffit !

Le gouvernement doit entendre !

La journée du 23 juin a démontré une nouvelle fois la grande détermination des salarié-es, jeunes, privé-es d’emplois et retraité-es, à poursuivre la mobilisation pour obtenir le retrait du projet de loi Travail et des nouveaux droits.

De nombreuses actions multiformes ont eu lieu dans tout le pays, malgré toutes les tentatives du gouvernement pour discréditer le mouvement social, en agitant la peur et la remise en cause des libertés fondamentales à travers l’interdiction du droit à manifester à Paris. Le climat social de notre pays se détériore, en témoigne les dégradations commises au siège de la CFDT hier soir. Les organisations syndicales et de jeunesses condamnent ces actes. Elles réaffirment leur attachement à la démocratie et au pluralisme d’expressions. Quelles que soient les positions des uns et des autres, les organisations syndicales représentent des salarié-es et à ce titre, elles doivent être respectées.

Le 23 juin a été également une journée importante de votation citoyenne. C’est d’ores et déjà plusieurs centaines de milliers d’expressions des salarié-es, jeunes, privé-es d’emplois et retraité-es qui réaffirment très majoritairement leur opposition au projet de loi travail, particulièrement sur :

  • l’inversion de la hiérarchie des normes,
  • les accords de développement et de maintien de l’emploi,
  • les conditions de licenciement,
  • le référendum d’entreprise,
  • la médecine du travail.

C’est lors d’une nouvelle journée d’actions, de grèves et de manifestations, le 28 juin, que seront remises ces votations auprès des préfectures dans les départements et auprès de la présidence de la République. Les organisations tiendront une conférence de presse le 28 juin au matin.

Le Président de la République persiste dans son refus d’entendre le mouvement syndical et les 70% de Français-es opposé-es au projet de loi travail. Un tel mépris est inqualifiable. Le gouvernement a la responsabilité pleine et entière de trouver une issue à cette crise. Si le gouvernement reste sourd, elles appelleront à poursuivre la mobilisation durant le débat parlementaire, début juillet. Elles se retrouveront le 29 juin.

Les organisations apportent leur soutien à la journée de mobilisation contre la loi Peeters de ce jour en Belgique et leur ont adressé un message de solidarité.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 13:50

 Dégradations La CGT condamne l’attaque commise contre le siège de la CFDT 

Le siège de la CFDT a été attaqué, tagué et dégradé cette nuit par des individus cagoulés. De tels actes sont inadmissibles et condamnables. La CGT est attachée à la démocratie et au pluralisme d’expressions. Quelles que soient les appréciations ou opinions divergentes qui peuvent s’exprimer, comme c’est le cas pour la loi travail, la CGT ne cessera pour autant de se battre pour que vive un réel débat démocratique.

Il faut convaincre par ses idées et non contraindre par la violence !

Depuis plusieurs mois, des « casseurs » sévissent devant le cortège des manifestations et se sont attaqués au service d’ordre des organisations syndicales. Les exactions commises contre le siège de la CFDT alimentent de nouveau la violence, avec pour seul objectif de détourner l’attention du cœur du problème qu’est la loi travail, rejetée par une très large majorité des français et des organisations syndicales.

Plus que jamais le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour permettre de sortir de l'impasse.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 11:00

Retrait Loi « TRAVAIL » et nouveaux droits pour les salariés :

La mobilisation puissante des salarié-e-s, jeunes, privé-e-s d’emplois et retraité-e-s s’est construite dans le pays pour combattre le projet de Loi Travail et porter l’exigence de nouveaux droits sociaux pour les salarié-e-s. Pour toute réponse le gouvernement a choisi le déni de démocratie avec l’utilisation du 49.3, puis l’autoritarisme et la répression.

La démocratie ayant un sens pour les salarié-e-s, les jeunes, les privé-e-s d’emplois, les retraité-e-s, les organisations syndicales mobilisées depuis plus de 3 mois ont organisé une VOTATION CITOYENNE dans les entreprises, les administrations et les lieux d’étude.

  • TRANSFERT en CONVOI AUTOMOBILE de toute la MANCHE

Formation des convois, co-voiturage puis départ, rendez-vous :

Cherbourg 8h30 Cité de la Mer • Coutances 10h00 Gare SNCF

  • REMISE des VOTATIONS CITOYENNES « Loi Travail »

 

à 12h00 à la Préfecture à SAINT-LÔ.

 

 

 

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 22:40

la Liberté guidant le peuple, d'Eugène Delacroix.

 

Une liberté dont le gouvernement Valls a voulu nous priver ; En vain. Aujourd'hui, à 10H30, Place de la République à CHERBOURG-en-COTENTIN, une nouvelle fois les opposants au projet de Loi "El Khomri" se sont rassemblés à l'appel de leurs syndicats ou tout simplement à l'appel de leurs convictions. Des convictions intactes : le texte est mauvais et doit être retiré. Les manipulations gouvernementales, les crises d'autorité irraisonnée et la dérive droitière, d'un pouvoir exécutif qui ne représente plus grand monde, ne sont pas venues à bout de la détermination citoyenne.

Nous étions là ... Toujours résolus à voir retirer une qui transporterait les salariés un siècle en arrière.

Prise de parole par FO au nom de l'intersyndicale

                               

La représentante des lycéens a réaffirmé l'opposition des jeunes au projet de loi

A l'issue des prises de parole, 1 200 personnes (650 pour la police) ont constitué un cortège qui a parcouru les rues de la ville, avant de revenir, peu après 12h00, Place de la République où la dislocation a été prononcée.

Avant de se séparer, nombreux sont celles et ceux qui ont participé à la votation citoyenne sur le maintien ou le retrait du projet de loi El Khomri.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 08:38
Repost 0
Published by retraitecgtmanche
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 18:50

 Violences et manifestations 

La CGT avec la FSU, Solidaires, SAF, UNEF, FIDL, UNL et la LDH demandent l’ouverture d’une enquête parlementaire sur les choix opérés par le ministère de l’intérieur quant au maintien de l’ordre durant les manifestations. De nombreux manifestant-tes sont victimes de graves dysfonctionnements : délogés, pourchassés, blessés, interpellés par les forces de police alors même qu’ils n’ont commis aucune infraction !

Dans le même temps, certains individus responsables de « casse » sont contenus en tête de cortège sans jamais être neutralisés par les forces de police. Des policiers syndiqués l’ont d’ailleurs dénoncé : les ordres semblent tarder dans des situations qui exigent une forte réactivité.

De plus, le parquet requiert des peines ou demande des poursuites alors même que les dossiers sont vides de preuve, mais le fait de participer à des manifestations, à des mobilisations est retenu à charge. Nous demandons aussi un éclaircissement sur le rôle du ministère public.

Cette enquête parlementaire est indispensable. Le droit de manifester est un droit fondamental ! Ce gouvernement ne peut pas le bafouer et opposer la nécessaire sécurité à la liberté d’expression et d’actions.

Nos libertés ne sont ni négociables, ni ajustables. Nous les voulons pleinement garanties.

Repost 0
Published by retraitecgtmanche

Présentation

  • : Retraités C G T Manche
  • Retraités C G T Manche
  • : Construire une société pour tous les âges par l'action revendicative et la réflexion. Favoriser la syndicalisation, la continuité syndicale et développer les convergences avec les salariés actifs.
  • Contact

  • retraitecgtmanche
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts
  • L'union syndicale des retraités CGT de la Manche a pour but de rassembler les salariés retraités, préretraités, pensionnés, veuves et veufs, en vue de contribuer à assurer la défense et l'amélioration de leurs droits et de leurs intérêts

Météo

Horloge